Atlas de biodiversité communale

Identification des différentes espèces végétales locales et endémiques sur le Sentier du Patrimoine de Lama « Chjassi di a Memoria ».

À la découverte de la diversité végétale : des clés pour comprendre le paysage

Lama, village d’environ 150 habitants, propose des sentiers de découverte pour contempler son patrimoine naturel et culturel, avec son passé agro-pastoral et oléicole encore bien présent.

Nous vous proposons de découvrir une partie de la flore locale et ses utilisations passées.

Mais attention, les plantes ne sont pas observables à toutes les saisons ! Tout au long du sentier, vous allez voir de nombreuses espèces végétales caractéristiques de la région, ouvrez-l’oeil !

Dynamique végétale le long du sentier

1. Pelouses

Une pelouse est une formation végétale formée d'espèces herbacées de faible hauteur...

2. Friches

Une friche correspond à la végétation qui se développe sur un terrain anciennement cultivé...

3. Stade de transition : le maquis

Le maquis, « a macchja », est une formation végétale arbustive caractéristique des régions à climat méditerranéen...

4. Stade final : la forêt

À Lama, les forêts sont constituées principalement de chênes verts (Quercus ilex L.), avec ponctuellement des oliviers (Olea europea L.)...

5. Rochers

Dans cette ambiance minérale, de nombreuses espèces y trouvent refuge...

  • 1. Pelouses

    Une pelouse est une formation végétale formée d'espèces herbacées de faible hauteur...

  • 2. Friches

    Une friche correspond à la végétation qui se développe sur un terrain anciennement cultivé...

  • 3. Stade de transition : le maquis

    Le maquis, « a macchja », est une formation végétale arbustive caractéristique des régions à climat méditerranéen...

  • 4. Stade final : la forêt

    À Lama, les forêts sont constituées principalement de chênes verts (Quercus ilex L.), avec ponctuellement des oliviers (Olea europea L.)...

  • 5. Rochers

    Dans cette ambiance minérale, de nombreuses espèces y trouvent refuge...

1. Pelouses

Une pelouse est une formation végétale formée d'espèces herbacées de faible hauteur. Regardez-bien au niveau du sol, vous pourrez observer le bec de grue musqué (Erodium moschatum L'Hérit.), petite espèce à fleurs violettes présentes surtout au niveau du plateau d’I Luzarelli. L’anémone des jardins (Anemone hortensis subsp hortensis L.) s’observe dans les pelouses en mars-avril.

2. Friches

Une friche correspond à la végétation qui se développe sur un terrain anciennement cultivé. On y trouve l’asphodèle, le muscari à toupet ou l’inule visqueuse.

Le muscari à toupet (Muscari comosum Miller) est consommé par les animaux et ses fleurs étaient utilisées pour confectionner des colliers. L’asphodèle (Asphodelus ramosus subsp ramosus L.), plante mellifère, marque la déprise pastorale. L’inule visqueuse (Dittrichia viscosa W. Greuter) abrite un insecte, prédateur de la mouche de l’olivier. Elle était aussi utilisée pour laver les tonneaux.

3. Stade de transition : le maquis

Le maquis, « a macchja », est une formation végétale arbustive caractéristique des régions à climat méditerranéen. Il est constitué principalement de cistes, de genêts, de genévriers oxycèdres, de bruyères arborescentes, d’arbousiers et de lavandes papillons.

Le maquis compte de nombreuses plantes mellifères comme la bruyère arborescente (Erica arborea L.) ou la lavande papillon (Lavandula stoechas subsp stoechas L.). Les espèces ligneuses du maquis ont eu de nombreuses utilisations mais servaient surtout à alimenter les fours ; c’est le cas des différentes espèces de cistes (Cistus salviifolius L., Cistus creticus subsp corsicus L., Cistus monspeliensis L.), du genêt corse (Genista corsica DC.), de bruyère arborescente et d’arbousier (Arbutus unedo L.), ou servaient de bois de chauffage. Les fruits d’arbousiers sont principalement transformés en gelées. Le genévrier oxycèdre (Juniperus oxycedrus subsp oxycedrus L.), à croissance lente et au bois dur, était notamment utilisé comme piquets de clôture.

4. Stade final : la forêt

À Lama, les forêts sont constituées principalement de chênes verts (Quercus ilex L.), avec ponctuellement des oliviers (Olea europea L.). Ces oliviers vont tendre à disparaître sous les chênes verts. Cette dynamique s’inscrit dans la série de végétation du chêne vert. Une série de végétation est la succession de stades évolutifs de la végétation, sans intervention humaine.
On trouve dans ces forêts de chênes verts, du petit houx (Ruscus aculeatus L.) et le cyclamen (Cyclamen repandum subsp repandum L.). Les oliviers sont cultivés pour fabriquer de l’huile d’olive et leur bois est utilisé en menuiserie.
Saurez-vous différencier ces 2 espèces ?

5. Rochers

Dans cette ambiance minérale, de nombreuses espèces y trouvent refuge. Regardez-bien, vous serez surpris ! Sur les rochers, on peut retrouver divers orpins comme Sedum multiceps Cosson & Dur. (espèce protégée), Sedum stellatum L. et l’ombilic de Vénus (Umbilicus rupestris Dandy) qui servait à protéger les plaies. On peut y retrouver à proximité le capuchon de moines (Arisarum vulgare subsp vulgare Tozz.).

Regarder et comprendre les paysages pour mieux comprendre les évolutions futures

Chaque stade dynamique est caractérisé par un type de végétation. Naturellement, les pelouses vont être colonisées par les espèces du maquis. Petit à petit, le maquis va évoluer vers une forêt constituée majoritairement de chênes verts (stade final).

En Corse, pour passer d’un stade pelouse à un stade forestier, il faut en moyenne moins d’un demi-siècle. Des perturbations, volontaires ou involontaires, peuvent modifier cette dynamique, comme par exemple les incendies ou le pâturage.

  • Série du chêne vert
  • Série du genévrier oxycèdre et du chêne vert
  • Végétation arbustive des affleurements rocheux
  • Série montagnarde du pin laricio

Le saviez-vous ?

  • L’ethnobotanique, contraction d’ethnologie et de botanique, correspond à l’étude des relations entre les hommes et les plantes. L’ethnobotanique permet ainsi d’étudier l’utilisation ancienne ou actuelle des plantes.
  • Les scientifiques parlent latin, mais quel est leur langage ?

    langage

  • La phytosociologie est la science qui étudie les communautés végétales et leur relation avec leur milieu.
Partager cette page

Contact

Mairie de Lama
20218 Lama

04 95 48 21 05

Envoyer un message

Horaires

Du lundi au vendredi
accueil du public
de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

Fermée le samedi

Suivez-nous



© 2021 Mairie de Lama
Site web réalisé par sensomedia